Se réinventer plusieurs fois dans sa vie

Se réinventer plusieurs fois dans sa vie comme entrepreneure.
Je vous promets que c’est possible.

Personnellement, je dirais que je me suis réinventée 3 fois comme entrepreneure.

Bien sûr, il y a des embûches et des échecs en cours de route. Mais on s’en relève toujours!

Née et élevée en Bretagne, j’ai quitté la France à 20 ans pour aller étudier aux USA et pour ensuite travailler au Québec dans une grande entreprise pharmaceutique, puis dans de grosses agences de pub.

En fait, tout cela était de la faute de Joe Dassin et de sa chanson « L’Amérique »!

Adolescente, je chantais à tue-tête toute seule dans ma chambre : « L’Amérique, l’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurais ». Va savoir pourquoi!! Déjà aventurière dans l’âme on dirait.

À 45 ans, j’ai quitté Montréal pour aller vivre aux USA, là où mon mari avait son entreprise. J’ai changé de pays, quitté mon fils adulte et mes amis. Je suis devenue entrepreneure (consultante web et branding), après avoir connu les entreprises et agences multinationales!

En même temps, à 50 ans, j’ai acheté une maison en Bretagne, que j’ai entièrement rénovée (à distance, à partir des USA!) et que j’ai mise en location touristique (avec succès).

À 55 ans, je me suis de nouveau réinventée en lançant une petite entreprise de produits pour épicerie fine. Super goût (dixit les gourmets), super branding, mais côté distribution, le flop. Comme quoi, tout n’est pas que réussite. Mais on apprend autant de nos échecs que de nos succès.

Aujourd’hui, cette expérience m’aide beaucoup dans les projets bilingues (web, boutiques en ligne et étiquetage) que je réalise pour mes clients.

À 58 ans, nouvelle réinvention suite à mon divorce.

Imaginez : J’ai quitté les États-Unis. J’ai fermé mon entreprise américaine. J’ai dû tout quitter, vendre ou donner, et traverser l’océan pour partir en France. Quelle folie! Ce n’est pas facile de mettre 35 ans de vie dans un container de 9 mètres cube!

Mais c’est libérateur, en fait. Si vous voulez vous réinventer, n’est-ce pas souhaitable de ne pas s’encombrer de choses du passé qui peuvent être comme un boulet au pied?

Par contre, loin de moi l’idée que tout quitter et partir au bout du monde soit une solution pour régler ses problèmes. Il y a bien des chances d’emporter ses problèmes dans ses valises!

Aujourd’hui, à 60 ans (et autant d’énergie qu’à 40 ans!), je partage ma vie entre la Bretagne et Montréal (eh oui, Montréal en hiver, j’ADORE la neige). Je vis de mes projets de boutiques en ligne et branding, et de ma location saisonnière.

Quelles sont les leçons de tout cela?
  • Leçon n⁰ 1 : Il n’est pas toujours facile de doser la prise de risque face aux opportunités qui se présentent à vous. Parfois on gagne et parfois on perd.
  • Leçon n⁰ 2 : Il faut savoir écouter son intuition (tout en sachant sortir de sa zone de confort)
  • Leçon n⁰ 3 : Les années de vie et toutes nos expériences forgent qui nous sommes.

Bon, mais pour expliquer tout cela, il faudrait vraiment écrire un autre article!

Mais vous, qu’en pensez-vous?

Leave a Reply